Mairie de Lézardrieux

Diaporama
Vous êtes ici : Accueil Loisirs Personnes Célèbres Yves Jézéquel

Yves Jézéquel, parti en Angleterre sur La Horaine (bateau des Phares et Balises) de Lézardrieux en novembre 1943 revient en France quelques mois plus tard, en janvier 1944, avec le sous-lieutenant July pour mener des actions de renseignements et de sabotage. Jean Le Bihan vient le chercher au refuge dans lequel il se cache après avoir débarqué près de l’Ile d’Er et le conduit avec sa voiture à Saint-Brieuc. Responsable du réseau Marine Turquoise, mission Blavet, Yves Jézéquel a la responsabilité de collecter des renseignements sur la zone d’Avranches à Saint-Malo (effectifs et armements des unités allemandes, mouvements de trains, résultats des sabotages, bilan des bombardements alliés, faits de résistance).

Le réseau Blavet se rattache à la Centrale Phidias chargée de rassembler depuis Paris les renseignements collectés par une cinquantaine de réseaux dans toute la France Les renseignements sont transmis en Angleterre par radios ou par les vedettes anglaises qui viennent fréquenter les eaux des côtes bretonnes. Trois opérations eurent lieu près de l’île d’Er en février et mars 1944. Les aviateurs cachés dans une maison de Gouermel avaient une protection rapprochée effectuée par des membres du F.N-F.T.P armés. La quatrième tentative envisagée le 14 avril 1944 n’eut pas lieu, le réseau étant désorganisé.

Yves Jézéquel tombe dans les filets de la Gestapo à la gare Montparnasse en avril 1944, sa jeune sœur Simone est également arrêtée à Rennes. Tous deux meurent en déportation ; Yves à Hambourg en janvier 1945, Simone à Ravensbrück en mars 1945.

Source: WikiArmor

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris